Demande d’un permis restreint pour son travail

Voici la petite histoire d’une demande d’un permis restreint pour son travail… Il s’agit de la suite d’une histoire de contravention pour grand excès de vitesse (GEV) mais le commentaire est suffisamment intéressant pour en faire un article à lui seul… Suite à la perte de son permis de conduire, la demoiselle a entrepris les démarches pour obtenir un permis restreint pour son travail…

Beaucoup d’information à se souvenir si une telle situation se présente…

***

Demande d’un permis restreint pour son travailBonjour!
Voici la suite de l’histoire.

Ma fille n’a pas voulu contester sa contravention, choix que j’ai respecté bien que ce n’aurait pas été le mien. Mais la suite des événements l’a un peu fait regretter sa décision…

On a donc payé l’amende… ce qui équivaut à reconnaître sa culpabilité. Donc, le dossier à la SAAQ est actualisé: 10 points d’inaptitude soustraits des ses « 4 » de son permis probatoire = suspension du permis pour 3 mois 🙁

Ça tombe mal quand on suit un cours d’été le soir, que le chum déménage à 15km et, surtout, que l’on commence une job d’été qui nécessite une automobile (plus ou moins; ce n’est pas une job de taxi, mais comprenons que papa et maman ne sont pas enchantés de faire les aller retour chaque jour matin et soir…). Alors, elle se rend à la SAAQ pour obtenir des explications, être sûr qu’elle comprend bien la lettre « recommandée » officielle, et vérifier qu’il n’y a pas d’erreur. Rappelons qu’au moment de la contravention, son permis avait été suspendue pour 2 semaines et que la charmante policière avait refusé des explications: tu liras les papiers lui avait-elle dit…Bref tout est correct malheureusement. La première suspension est dite »administrative » et est à la discrétion de la police. La seconde dépend directement du code de la sécurité routière et est une application de la loi.

Direction le palais de justice de Québec pour faire une demande d’un permis restreint pour son travail. On remplie le formulaire, une préposée vérifie que tout est conforme, on paye 50$, on a un rendez-vous avec le juge dans 2 semaines. On se prépare un peu: nous avons une preuve de son travail, plusieurs bons (et vrais) arguments qui démontrent la nécessité de conduire un véhicule, je lui dis ne pas s’habiller comme lorsqu’elle va danser… et de « farmer sa yeulle » même si le juge dit quelque chose qui lui déplait ;-)Le matin du jour J arrive. Ah, tient donc, il y a plusieurs autres personnes pour le même genre de dossier. Elle rencontre la greffière qui lui explique la procédure et la fait prêter serment, puis le juge… Le permis est accordé: le juge lui demande pour quelle heure à quelle heure et quelle date à quelle date; il émet une ordonnance pour que la SAAQ lui donne son permis restreint. Et sortant de la salle d’audience, on s’aperçoit – une chance -que le juge s’est trompé à propos d’une date. On retourne voir la greffière,on retourne voir le juge… Enfin, on traverse « l’autre bord »… (il y a un bureau de la SAAQ juste en face)… «Désolé, ce bureau-ci n’émet pas ce genre de permis; vous devez aller à celui de Lévis…» c’est trop con non? A la SAAQ de Lévis, on lui mentionne que le juge n’a pas à écrire de dates puisque ce genre de permis est émis systématiquement pour une période de 3mois…

En conclusion, l’expérience fût profitable à plusieurs, familles et amis surtout… Dans l’ensemble, malgré quelques petits accrocs, on doit dire que toutes les personnes rencontrées à la SAAQ et au palais de justice ont été très courtoises et très professionnelles. On s’attendait, disons, à un climat un peu plus froid. Tout s’est déroulé rondement comme une machine bien huilée. Le prix du stationnement est une vraie cros… mais c’est une autre histoire! La greffière fût particulièrement aidante et sympathique. Le juge aussi qui a pris le temps de répondre aux questions de ma fille (Ex.question: puis-je conduire pour aller assister à une conférence? Réponse:vous avez le droit tant que ça concerne votre travail) et qui a volontairement étiré les heures du permis pour donner un peu de latitude, juste au cas où…

Après avoir jasé avec des amis policiers, c’est clair que la policière qui a donné la contravention fût vraiment très chi….. Désolé, mais c’est le bon terme je crois. Beaucoup d’argent et beaucoup de temps perdus tout de même.

Enfin, pour quelqu’un qui se dirait « ouin, cool, c’est facile d’avoir ce permis », je peux vous confirmer que ce ne sont pas tous les demandeurs, ce matin-là, qui sont ressortis avec le sourire (en particulier un grand ado trop/très cool qui avait dû troquer sa calotte pour un veston/cravate héhé…).

Au plaisir de ne pas vous écrire à nouveau, mais au plaisir de visiter votre site web.

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    francis vaudry

    bonjour mon permis de conduire ait suspendu depuis environs un ans je suis sur laide social et la ville ne veut pas me faire faire de travaux communautaire je suis un chauffeur de towing et je veux retourner travailler au plus vite esque je peux avoir un permis restrein pour travailler et pouvoir finalement payer mes tickets soit 3363$ qui sont presque toute de contravation de stationnement merci a lavance vous pouvez me contacter au 819-731-1560 francis vaudry

  2. 2
    Boisvert

    Ma petite fille a perdu son permis elle l’aura le 1ere juillet seulement mais le probleme elle est de jour et n’a pas personne elle est a 100 kilometre deson travail

  3. 3
    Jennifer

    Bonjour j’aimerai savoir si le permis restreint est seulement pour travailler exemple que je suis livreuse ses ok
    mais si je suis, caisière pui-je en avoir un pour aller travailler et retournée a la maison ?

  4. 4
    Denis Charbonneau

    Vous êtes chanceux, moi en Californie, ça m’a pris près de 5-6 ans avant de pouvoir remettre mon permis commercial suspendu —-> EN ORDRE !

    Oui, il y a des périodes de probation de 6 mois, et c’est TOLERANCE ZERO. Sinon, une autre suspension.

    4 points max pour les camionneurs.
    Les infractions sont 1.5 points en moyenne, donc pas plus de 2 tickets au départ (3 points) Après, vous êtes foutus !

    Exemple ? 65 MPH au lieu de 55 MPH ($ 400 USD et 1.5 point)

    Il y a aussi des risques: (Prison, travaux communautaires, suspension à vie, etc…)

    Les suspensions et les points sont cumulatifs aussi.
    Les sentences sont à la discrétion du juge. (Certains comtés sont un peu moins pires que d’autres. En général, plus c’est rural, mieux c’est. Par contre, leurs cours de justices sont plus… difficiles à clore les dossiers)

    Ca vous prend un RST-22 pour recommencer après (dur à obtenir, et faut payer assurance additionnelle +/- 1000 $ US et plus)
    Votre permis Américain est aussi suspendu à la grandeur des USA.

    Se faire prendre sans permis = prison automatique, saisie du véhicule, amende, cours, avocat, perte d’emploi, etc…

    Le PIRE CALVAIRE de toute ma vie… enfin derrière moi. Ouf !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *